English / Français
Bosnie


29 OCTOBRE


New Bosnian Cinema, 2001
de Dzenid Jaganiac (Bosnie)

18 H, CINÉMA 2 - durée 20 min

Ce documentaire réunit une série d’entretiens de cinéastes bosniaques émergents réalisés à Sarajevo pour la « télévision du festival », canal officiel du festival de Cannes, par le jeune réalisateur bosniaque Dzenid Jaganjac avec l’aide de six autres boursiers de Fabrica. Le documentaire se consacre à défendre la place sur la scène internationale de la première génération de cinéastes bosniaques d’après guerre.

   



Beekeeping after war, 2005
de Tomas Leach (Royaume-Uni)

18 H 30, CINÉMA 2 - durée 52 min

«Entre la région du Friuli et la Bulgarie, existe une nation d'excellents apiculteurs ». Leurs histoires sont celles des Balkans. Ces hommes et ces femmes ont vu se dérouler quelques-uns des combats les plus durs de la seconde guerre mondiale. Ensemble, ils ont vécu sous le communisme et souffert des sanctions et des bombardements de l'OTAN. Pendant tout ce temps, ils ont produit un miel exceptionnel. Ces apiculteurs nous racontent leurs histoires, patiemment, passionnément. Sœur Nektarina, une nonne orthodoxe parle de la façon dont les abeilles ont toujours fait partie de la vie du monastère. Les frères Baicic déplorent la qualité du miel maintenant qu'ils ne peuvent plus bouger leurs ruches librement dans les pâturages. À 22 ans, Marko souhaiterait que les autorités reconnaissent le bien que font les apiculteurs et les aident à rétablir l'économie. Se déplaçant dans la vie rurale de ces pays, les contradictions et les espoirs enracinés se font écho dans chacun de ces récits.

 



Première expérience de mort / First Death Experience, 2000
de Aida Begic (Bosnie)

19 H 30, CINÉMA 2 - durée 26 min

Dado Bratovic (21 ans) est un dessinateur de bandes dessinées de Sarajevo. En 1996, après la guerre, il doit renouveler sa carte d'identité et découvre qu'il a été déclaré mort peu après le début du conflit en 1992. Il doit donc apporter la preuve qu'il est toujours vivant ... Première expérience de mort est l'œuvre de Aida Begic, jeune femme bosniaque de vingt-quatre ans ayant bénéficié d'une bourse du département Film et Vidéo de Fabrica, diplômée de la première promotion de l'Académie du Cinéma de Sarajevo depuis la fin de la guerre.

Sélection officielle au Festival de Cannes, 2001.

 



No Man’s Land, 2001
de Danis Tanovic (Bosnie)

20 H, CINÉMA 2 - durée 95 min

Au cœur de la guerre de Bosnie, en 1993, l'histoire de deux soldats, Ciki et Nino, un Bosniaque et un Serbe, isolés entre les lignes de front ennemies, un « no man's land ». Pendant que les deux hommes essaient de trouver la solution à leur inextricable problème, un Casque Bleu français s'organise pour les aider, contre les ordres de ses supérieurs. Les medias s'engouffrent dans la brèche, transformant un simple fait divers en un show médiatique international. Alors que le statu quo génère une tension grandissante entre les différents belligérants et que la presse attend patiemment une issue, Nino et Ciki s'efforcent tant bien que mal de négocier le prix de leur vie au milieu de la folie guerrière.

Prix de la mise en scène au 54e Festival de Cannes, 2001
Oscar 2002 comme Meilleur Film Etranger